Eglise de Savigny-en-Terre-Plaine

De Parvis de Bourgogne
Aller à : navigation, rechercher
Le type de cette propriété n'est pas valide


Église Saint-Bénigne
de Savigny-en-Terre-Plaine
Eglise de Savigny en terre Plaine, Yonne (5).JPG
Présentation
Paroisse Paroisses de Montréal, Guillon, Sainte-Magnance
Ville Savigny-en-Terre-Plaine
Visitée le
Architecture
Type d'édifice église
Début de la construction fin XIIe siècle
Fin des travaux XVIIe siècle
Style(s) dominant(s)
Commentaires
Localisation{{#display_point:

47.496203,4.086007

type=terrain centre = 47.854823,3.553162 zoom = 8 width = 300 height = 400

}}

Eglise sélectionnée pour la : Nuit des églises 2016.

Présentation

Elle fut construite vers la fin du XIIe siècle, près d'une fontaine dédiée à saint Bénigne, qui devint le but d'un pèlerinage. Elle fut remaniée au XVe siècle, avec l'agrandissement des baies du clocher et la construction d'une petite chapelle. Le calcaire utilisé pour la construction est très foncé, dans les tons rouge brun. Ce qui donne à toutes les constructions de la région un aspect coloré. Le plan est en croix latine.

On entre par un lourd porche en bois, qui pourrait avoir été ajouté au XVIIe siècle. Le portail principal du XIIe siècle est en plein cintre, avec un tympan soutenu par un trumeau et des portes à pentures en fer forgé. La nef unique est voutée en berceau ogival. La croisée du transept est surmontée par la lourde tour-clocher du XVe siècle, dont la flèche octogonale est couverte en bardeaux. L'abside carrée, fermée par un chevet plat, date du XIIe siècle.

Dans une chapelle se trouve un bas-relief représentant la Mise au tombeau. Cette œuvre sculptée dans la pierre et couverte d'un badigeon blanc, a vraisemblablement été exécutée au XVIe siècle, et a fait l'objet de retouches au XIXe siècle.

Une niche située dans le bras droit du transept accueille les statues tombales de François de La Madelaine et Catherine de Marcilly-Cypierre, datées du 2ème quart du XVIIe siècle. Il s'agit de deux statues polychromes en pierre, qui représentent le marquis de Ragny et son épouse, agenouillés en prière.

François de La Madelaine (ou Magdeleine), né en 1543 et décédé en 1626, s'illustra lors des guerres de religion dans le camp royaliste. Henri IV le récompensa en érigeant ses domaines en marquisat.

Les statues auraient été restaurées au XIXe siècle par l'abbé Breuillard, curé de Savigny.

Le clocher est éclairé la nuit, ce qui rend l'église visible à quelques kilomètres

Historique

Description architecturale

Bibliographie