Eglise de Guillon

De Parvis de Bourgogne
Aller à : navigation, rechercher

{{#set:Coordonnées géographiques=47.513684,4.092621}} {{#set:Photo=Fichier:Eglise de Guillon, Yonne (1).JPG}} {{#set:Secondaire=Non}} {{#set:Remarquable=Non}}

Église Saint-Rémy
de Guillon
Eglise de Guillon, Yonne (1).JPG
Présentation
Paroisse Paroisse::Paroisses de Montréal, Guillon, Sainte-Magnance
Ville Ville::Guillon
Visitée le Etude::Journée d'étude du 9 mars 2013
Architecture
Type d'édifice Type édifice::église
Début de la construction Début ::
Fin des travaux Fin ::
Style(s) dominant(s) Style ::
Commentaires Commentaires ::
Localisation{{#display_point:

47.513684,4.092621

type=terrain centre = 47.854823,3.553162 zoom = 8 width = 300 height = 400

}}

Eglise ouverte pour les : Journées du patrimoine 2013.

Présentation

La nef

L'église comporte un chœur de la fin du XIIe siècle, une net reconstruite au XVe siècle, après un incendie en 1418, ainsi qu'un clocher datant du XIVe siècle.

Le chœur, flanqué à l'extérieur d'une tour massive datant également du XIIe siècle, est soutenu par d'épais contreforts. Il a deux travées, et sa voûte dessine des nervures qui retombent en avant et au milieu sur des colonnes, et en arrière sur de simples chapiteaux. Les deux premières colonnes sont minces et fortement engagées, alors que celles du milieu ne sont qu’à demi-engagées. Au fond, les nervures portent sur des chapiteaux qui supportent deux têtes, de demi-grandeur très saillantes, et dont la figure est encadrée par une longue chevelure. Les six chapiteaux sont faits d’un feuillage à crochets et du milieu de la corbeille sort une petite tête. Les deux premières têtes sont celles de l’enfance, celles du milieu représentent l’âge adulte, et les deux dernières, la vieillesse.

On accède à la nef par un portail du XIVe siècle, qui présente un arc plein-cintre surbaissé, encadrant sur le tympan une statue de la Vierge inscrite dans un trilobe. Au-dessus, un arc en ogive embrasse le tout et fait reposer ses extrémités, au niveau de la statue, sur deux têtes saillantes, l'une d'homme, l'autre de femme. L'arc plein-cintre s'appuie de chaque côté sur deux colonnettes à chapiteaux, taillées dans le calcaire rouge.

A l'intérieur, au fond, on trouve les fonts baptismaux, datant du XIIe siècle, et classés monument historique. C'est une cuve massive de pierre dure, taillée à huit pans, et couverte d'une boiserie récente. A la partie moyenne se détachent sur les arêtes et en relief des têtes. On reconnaît, en allant de gauche à droite, une tête de chien, un homme à barbiche, un abbé mitré tenant une croix dans la main droite et montrant le ciel de la gauche, une femme, un autre abbé portant une mitre basse, une reine ceinte d’une couronne de lys, un évêque et sa crosse, un roi couronné avec des feuilles de trèfle.

Derrière ces fonts baptismaux se trouve une statue de la Vierge des vignerons, en bois sculpté. Datée du XVIIe siècle, elle porte l'enfant-Jésus sur son bras. Chacun tient un sarment où pend une grappe de raisin rouge. Cette œuvre nous rappelle que jadis, la région était une terre de vignes.

Lors de la restauration du chœur, d'une partie de la nef et des chapelles latérales, en 1992, on a découvert sous du badigeon de fines décorations de frises de couleur sur un fond de ciel étoilé bleu et or. Cette ornementation au-dessus du chœur et sur les pierres des voûtes, datant sans doute du XIXe siècle, a été mise à jour et restaurée.

Les deux vitraux qui éclairent le fond du chœur figurent la vie de saint Rémi, dont la statue de pierre est située au-dessus de la petite porte de l'église.

Au fond de l’église, un tableau représentant la Vierge sur des nuages et portant l’enfant Jésus a été offert en 1862 par l’Empereur Napoléon III.

Plan d'accès

{{#ask: Eglise de Guillon |?Coordonnées géographiques |format=map | type=hybrid | zoom = 17 | width=500 | height=300 }}


Galerie photos